Références

Les autres centres de traitement d'Envisan

Centre du Port de Gand (Belgique) : « RC&TOP Hulsdonk »

Centre de traitement à Hulsdonk, près de Gand en Belgique, exploitation depuis 2003

Situé au cœur du port de Gand, le centre d’Hulsdonk traite les sédiments et les terres contaminés aux huiles minérales, éléments trace métalliques, HAP, solvants chlorés, etc..., grâce à différentes techniques :

  • Déshydratation naturelle et mécanique de sédiments (pollués)
  • Traitement biologique
  • Traitement physicochimique
  • Traitement thermique
  • Immobilisation

450 000 tonnes y sont traités chaque année

 

Centre ENVISAN, Port de Dunkerque

Traitement des sédiments contaminés de dragage issus du Grand Port Maritime de Dunkerque en France, 2007-2008

Afin de répondre à la problématique de sédimentation importante qu’observe le Grand Port Maritime de Dunkerque notamment au sein de ces bassins fermés, Jan De Nul et Envisan sont à l’origine de la création et de l’exploitation d’une installation de déshydratation pour le traitement d’environ 60 000 m³ de sédiments « non-immergeables » par an sur une période de six années. Le projet se décompose en plusieurs phases :

  • construction de 3 lagunes de déshydratation naturelle
  • dragage environnemental de 60 000 m³/an
  • traitement des sédiments par déshydratation naturelle renforcée en 4 étapes (remplissage des lagunes, décantation, consolidation et déshydratation forcée)
  • manipulation des sédiments traités
  • réutilisation et valorisation des sédiments traités

 

Centre AMORAS, Port d'Anvers

Projet Amoras à Anvers en Belgique, 2008-2026 Phase 1: Construction d’un centre de déshydratation et traitement mécanique des sédiments (30 mois) Phase 2: Exploitation du centre pendant 15 ans

Dans le cadre d’une gestion globale des sédiments dragués chaque année au sein du Port d’Anvers en Belgique (volume supérieur à 1 000 000 m³), Jan De Nul Group est chef de file d’un consortium qui est responsable de la conception et de la construction d’un centre de déshydratation et de traitement de ces matériaux.

Ce centre, aujourd’hui exploité pour une durée de 15 ans par Jan De Nul Group, permet une déshydratation et un traitement par lagunage actif et par pressage de 2 500 000 m³ de sédiments.

 

Centre de Moen (Belgique) : « Sedival »

Centre SEDIVAL, Moen

Situé le long du canal de Bossuit-Courtrai, le centre de traitement Sedival permet de prendre en charge les sédiments contaminés aux éléments trace métalliques, huiles minérales, HAP et autres substances organiques. 50 000 m³ y sont traités chaque année.

 

Biocentre de Mons (Belgique) : « Sol & Val »

Centre de traitement Saint-Ghislain en Belgique.

Situé sur la commune de Saint-Ghislain à proximité de Mons, le centre de traitement de terres Sol&Val bénéficie d’une capacité de 80 000 tonnes par an. Différentes techniques de dépollution y sont appliquées :

  • Traitement biologique des sols pollués aux hydrocarbures
  • Séparation des terres basée sur des propriétés physiques
  • Stabilisation des terres
  • Valorisation de terres traitées